Chaque épreuve porte en elle le potentiel de révéler mes forces et mes ressources les plus inattendues

 

La réalité ou Ma réalité?

J’aime cette citation. Je trouve que c’est une belle façon de voir les épreuves.

Elle m’aide à changer ma perspective et mon attitude. Elle m’aide à voir et comprendre que ce que j’interprète comme la réalité est en fait, MA réalité.

Je le vois dans ma pratique comme thérapeute et je peux le voir sur moi aussi. J’ai tendance à prendre les difficultés et les épreuves de la vie comme un fardeau, un poids que je n’ai pas envie de porter et qui me sont imposés.

Pendant un moment, je suis victime de mes difficultés.

Je ne reste pas là, je me responsabilise et je prends les choses en main, mais ça n’empêche pas que c’est lourd. Mon attitude face aux difficultés en est une de résistance et de frustration.

En fait, ça l’est beaucoup moins aujourd’hui. J’ai beaucoup travaillé à justement avoir une attitude d’ouverture face aux difficultés de la vie et à remettre en question ma façon de voir et de vivre les choses.

 

Le filtre à travers lequel je regarde

On voit la vie à travers un filtre. Pour une personne une situation donnée est une occasion de se réaliser pour une autre une épreuve quasi insurmontable. La même situation est expérimentée de deux façons complètement différentes.

Ce qui est important de savoir c’est que j’ai du pouvoir sur le filtre avec lequel j’interprète et expérimente ma vie. C’est ce que j’ai envie de partager dans cet article.

Ce que j’interprète comme la réalité est en faite MA réalité. La réalité qui a passé à travers le filtre de ma perception.

J’ai besoin d’avoir conscience du filtre. J’ai besoin de me demander si mon interprétation d’une situation m’aide ou me nuit. J’ai besoin aussi de regarder le filtre à travers lequel je me vois. Ma vision de moi, de mes capacités, de mes forces et de mes difficultés, est-ce que cette vision est ajustée à la réalité?

La réalité absolue est objective, c’est-à-dire que 10 personnes différentes verraient la même chose. Ce que l’on considère comme la réalité est rarement objective. Elle est subjective, elle parle de ma façon de voir cette réalité, elle parle de moi.

 

 

Les yeux rouges

Voici un exemple qui aide à saisir l’objectivité et la subjectivité.

4 amis sont réunis pour une soirée et attendent un cinquième avant de partir. Le cinquième arrive avec les yeux rouges et enflés.

Le premier se dit qu’il a dû avoir une chicane avec sa conjointe et qu’il a pleuré.
Le second pense qu’il a fumé un joint avant d’arriver pour ne pas avoir à partager.
Le troisième se dit que c’est la période des allergies.
Le quatrième se dit qu’il travaille trop, qu’il a l’air fatigué.

La réalité objective est qu’il a les yeux rouges.

Tout le reste est subjectif.

C’est pour cette raison qu’on dit que le jugement parle toujours du juge et non du jugé.

Les gens ont beaucoup de difficulté à voir et comprendre la nature du jugement, ce qui crée beaucoup de difficulté et de souffrance. J’ai le droit d’avoir ma façon de voir les choses, mais ça reste ça. MA façon de voir les choses. Les autres aussi ont le droit d’avoir leur façon de voir les choses.

 

Se remettre en question, mettre en doute Ma Réalité

Je vous invite à observer autour de vous. Prenez la COVID-19. Quelle est votre réalité face à cette situation? Êtes-vous conscient que c’est votre réalité et que les gens peuvent voir et expérimenter cette réalité différemment? Est-ce que votre façon de voir cette réalité est bonne pour vous?

Je vous invite à arrêter de prendre votre réalité pour du cash.

Plus je me regarde et me pose des questions sur MA façon de voir les choses, plus je vais être apte à m’adapter pour me créer une vie qui est en ligne avec moi. En plus, je vais aussi pouvoir laisser les autres vivre leurs vies à leurs façons sans poser de jugement, en respectant leur façon de voir et d’expérimenter leur réalité. 

Pour moi, remettre en question ma façon de voir ma réalité m’aide à me libérer. Cette épreuve que je vois comme une montagne insurmontable l’est-elle vraiment? Cette difficulté pour laquelle je me juge sévèrement est elle si dramatique?

Connaitre la différence en objectivité et subjectivité m’aide à voir le filtre à travers lequel j’interprète et expérimente ma vie.

Continuez de prendre soin de vous. N’hésitez pas si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions pour des articles futurs, je vais me faire un plaisir de vous répondre.