L’honnêteté et l’humilité à laquelle je fais référence régulièrement dans mes textes, est l’honnêteté face à soi, face à la réalité, l’honnêteté qui fait grandir. Cette honnêteté demande obligatoirement une certaine humilité. En développement personnel, être humble c’est conscientiser, assumer, accepter et approfondir ce que je suis en réalité, ma nature réelle. Ma nature est humaine, imparfaite et « faillible » d’une part, ainsi que spirituelle et « parfaite » de l’autre.

L’honnêteté et l’humilité prennent alors la forme d’une acceptation de soi dans tout ce que je suis de bien et dans tout ce que j’ai à améliorer et me permettent d’exprimer ce que je suis vraiment.

Sans l’humilité, c’est impossible d’être honnête envers soi, parce qu’il y aura toujours des parties de moi que je ne pourrai accueillir, assumer et accepter. En n’étant pas capable de m’accepter entièrement, j’enclencherai inconsciemment des mécanismes de défense tels que la négation, la rationalisation, les pensées illusoires, l’isolation, l’apitoiement, la temporisation, etc.

L’honnêteté par l’humilité est un mode de vie qui abat les murs de ces mécanismes de défense. C’est un mode de vie à pratiquer doucement avec accueil et tolérance, chaque jour, pour le restant de ses jours. Cette façon de vivre qui nous demande force et courage, nous permet de grandir et d’être de plus en plus vrais, d’être plus lucide et en contact avec la réalité.

L’honnêteté et l’humilité sont les deux principaux outils pour entreprendre une démarche consciente de développement personnel. En commençant et en poursuivant nos objectifs avec ces deux principes en tête, on s’assure de garder le cap et d’obtenir des résultats positifs à court, moyen et long terme.


Vous avez aimé cet article? Vos commentaires sont les bienvenues.

 

Shares