Comme je vous en ai déjà parlé dans plusieurs articles auparavant, j’ai vécu des traumatismes importants dans mon enfance qui ont eu des impacts majeurs sur moi.

Un de ces impacts c’est que je n’ai pas le bonheur facile. Mon état naturel si je ne m’occupe pas de moi, c’est l’inquiétude et la peur.

Au fil des ans, j’ai remarqué qu’une des choses qui avait le plus d’impact sur moi et sur mon bonheur, c’est la gratitude et c’est ce qui m’amène à vous en parler aujourd’hui.

Alors, qu’est-ce que la gratitude?

La gratitude c’est à la fois un sentiment et une action.

Quand je vis de la gratitude, j’apprécie, je vis un sentiment de satisfaction, de contentement. C’est une émotion très agréable, ça dit merci en dedans. L’opposé de la gratitude est l’ingratitude, le manque, l’insatisfaction et le mécontentement.

La gratitude est aussi l’action d’apprécier, d’exprimer notre appréciation, notre gratitude, c’est l’action de souligner intérieurement notre gratitude. C’est prendre conscience, s’arrêter pour vivre, exprimer ou souligner le moment, l’émotion.

On peut aussi, à tout moment, sans déclencheur spécifique de gratitude, s’arrêter pour souligner ce qui est bon, beau et positif dans notre vie.

La gratitude m'a servi pour contrebalancer le poids de mes difficultés qui prenaient beaucoup de place.

C’est ce que j’ai du faire pour contrebalancer le poids des difficultés

J’ai longtemps eu tendance à être centré sur mes difficultés et mes objectifs, à chercher des solutions pour pouvoir avancer, toute mon énergie y était consacrée, c’était ma valeur #1, AVANCER. Le titre de mon site web est Avancer Simplement après tout.

Après des années à rêver et à travailler pour devenir Thérapeute et communicateur dans le domaine du développement personnel, j’ai un jour réalisé que j’étais misérable malgré que je faisais exactement ce dont j’avais toujours rêvé. J’étais rendu là et j’étais profondément insatisfait et malheureux.

Ça a été tout un choc pour moi et une merveilleuse occasion de me regarder pour faire des ajustements, ça ne fonctionnait pas du tout.

En me centrant sur l’importance de régler mes problèmes et d’avancer vers mes objectifs, j’ai oublié de vivre et d’apprécier tout ce qui va bien dans ma vie maintenant.

Le problème avec le fait d’être centré vers l’avenir, c’est qu’on n’est jamais dans le présent.

Ça me touche de vous le nommer, ça me touche de voir comment,  à vouloir avancer et réussir à tout prix, je me suis perdu, j’ai perdu ma joie de vivre et mon bonheur.

J’ai eu besoin de remettre des petites doses de bonheur dans ma vie et c’est par la gratitude que ça a passé. J’ai du travailler jour après jour contrebalancer ma tendance me centrer sur mes difficultés et sur le futur.

Plus je me mets régulièrement dans cet état de gratitude en relevant dans le moment présent ce que j’aime et ce qui est agréable pour moi, plus j’ai tendance à le faire naturellement sans y penser et plus ce qui a de bien et de bon a du poids dans ma vie.

Le piège à éviter: la gratitude pour fuir

Autant c’est malsain de faire comme j’ai fait en me centrant uniquement sur mes difficultés et mes objectifs futur, autant ça peut être malsain de me centrer uniquement sur le positif dans le but de ne pas souffrir. 

Dans un cas je perds de vues tout ce qui est beau et bon dans ma vie présentement et dans l’autre je perds de vue que la vie comporte des difficultés auxquelles je dois faire face. Je ne suis pas à l’écoute de mes difficultés et de mes insatisfactions, je perds donc du pouvoir pour m’occuper de moi.

Aller dans la gratitude et dans ce qui va bien pour ne pas vivre mes émotions désagréables, c’est de la fuite.

Pour en apprendre plus sur le rôle des émotions, je vous invite à aller lire cet article: Quel est le rôle des émotions.

La gratitude comme outils d’équilibre et de bonheur

Pour intégrer et transformer mon fonctionnement, j’ai eu besoin de m’encadrer et de me structurer en faisant des exercices de gratitudes.

Je vous laisse le soin de trouver ce qui vous convient, en faisant une recherche rapide sur internet vous trouverez une multitude d’exercices. J’ai envie de vous dire que le meilleur exercice est celui que vous allez mettre en pratique de façon régulière.

L’impact de faire l’effort de faire des exercices de gratitude est que j’ai maintenant un regard très différent sur ma vie. Je vois sans effort le beau et le bon dans ma vie. C’est devenu une habitude et je suis tout simplement plus heureux.

Mon fonctionnement était d’être centré sur l’avenir et la résolution de mes problèmes. Je l’ai transformé en gardant l’impact positif de mon fonctionnement, c’est à dire être un homme responsable qui va de l’avant tout en travaillant à développer m