Est-ce que vivre sans peur est un objectif possible et réaliste ou est-ce un mythe de notre époque, une utopie. J’ai lu des dizaines d’articles sur la peur, j’ai été vaincu par la peur, paralysé, terrassé, je me suis battue, j’ai perdu et j’ai gagné. Un constat et une constance, j’ai toujours eu peur et j’ai toujours peur aujourd’hui. Est-ce que vivre sans peur est un objectif possible et réaliste ou est-ce un mythe de notre époque, une utopie.

Mythe ou réalité?

Selon moi, impossible, les peurs font partie de la vie, elles sont là pour rester et si je vis activement, je vais devoir négocier avec elles pour le restant de mes jours. Je crois qu’on peut développer beaucoup de courage et une aptitude à passer à l’action qui nous rend la vie quotidienne pratiquement sans peur, mais on a tous une zone de confort et d’inconfort (de peurs). Pour certains, la zone de confort est immense, pour d’autres elle est très petite, mais il y a toujours une frontière, un domaine de notre vie ou la peur a de la prise sur nous.

Réelles

Le vécu ne se discute pas, mes peurs, peu importe ce qu’elles sont, sont réelles et tangibles pour MOI. Chacun ses peurs, pas de jugement. Ça demande une bonne dose d’accueil et d’acceptation, s’ouvrir à soi, à cette réalité qui nous habite.

Fuir et éviter

Avoir peur c’est souffrant, le premier réflex devant la souffrance c’est de dire non, de vouloir l’éviter, de la fuir. Si vous saviez comme j’ai fuis, je suis allé au bout, pratiquement jusqu’à la mort pour ne pas faire face à mes peurs et à mes souffrances. C’est probablement le seul moyen que j’avais pour respirer un peu et qui me donnait un certain répit intérieur. Je n’ai rien appris d’autre, donc j’ai gardé la fuite comme moyen de défense contre la souffrance.  

« La fuite n’est qu’un détour. Si le détour est parfois salutaire, il est le plus souvent inutile. » – Denis Bélanger

  La fuite est chaude et réconfortante au début, mais, peu importe la façon dont on fuit, plus on utilise la fuite devant nos peurs, plus on s’enferme dans une caverne sombre, humide et nauséabonde. Plus on fuit, plus la fuite elle-même devient une source de souffrance.   Vivre sans peur - Ce qui est la définition même du courage, avancer malgré la peur, avancer avec la peur. J’arrive aujourd’hui à me reconnaitre là-dedans, je suis un homme courageux.

Peurs = courage

Parce que j’avais plein de peurs, je me suis toujours considéré comme étant un peureux. Quand on a ça comme image de soi, c’est difficile de changer de pattern et d’avancer. J’ai dû briser le moule de mon image de moi. Aujourd’hui, si je regarde mon parcours honnêtement, oui, j’ai toujours eu peur, mais j’ai toujours avancé. Ce qui est la définition même du courage, avancer malgré la peur, avancer avec la peur. J’arrive aujourd’hui à me reconnaitre là-dedans, je suis un homme courageux.  

« Le courage ne rugit pas toujours. Parfois, le courage est la petite voix à la fin de la journée qui dit : «Je vais essayer de nouveau demain. » – Mary Anne Radmacher

 

Le réflexe de passer à l’action

Le sous-titre d’Avancer Simplement est « le pouvoir de l’action au quotidien ». C’est en mettant ça en pratique que j’ai changé mon réflexe primaire devant la peur. Un réflexe est une réaction immédiate et inconsciente d’une personne en réponse à une situation inattendue. Changer un réflexe demande donc beaucoup d’effort de conscience (écoute de soi, honnêteté, humilité) et un désir sincère d’évoluer, d’avancer. C’est le développement de ma capacité à passer à l’action et à me servir de mon courage, qui a tout changé. En passant à l’action malgré la peur et avec la peur, j’ai tranquillement développé le muscle du courage.  

« Vous vous êtes critiqué pendant des années et ça n’a pas fonctionné. Essayez de vous approuver et voir ce qui se passe » – Louise L. Hay

 

Attention à l’équilibre

Dans ma quête d’action et d’avancement, je me suis souvent foutu des coups de pied au cul. J’ai souvent été dur avec moi. On a tous un rythme, j’ai le mien et avec le temps j’ai appris à mettre un peu d’équilibre pour être capable à la fois me pousser à avancer, et en même temps à me respecter dans mon rythme. Parce que ça me prend un certain temps pour conscientiser, reconnaitre, accueillir, vivre et accepter mes peurs pour enfin pouvoir passer à l’action avec elles. J’ai appris à m’accueillir de façon empathique avec mes peurs, à me donner un peu de douceur dans ce processus difficile. J’ai changé les coups de pied au cul et les mots durs pour des tapes dans l’dos et des encouragements, et ça fait le travail mes amis!

Et vous

Quel est votre rapport à vos peurs? La façon dont on agit face à nos peurs à un impact majeur sur nos vies et selon moi, toutes personnes engagées dans un cheminement de développement personnel devrait réfléchir et regarder quels sont ses fonctionnements face aux peurs. Selon moi, vivre sans peur est impossible et j’en ai plein le dos d’être en guerre, je veux plus de paix dans ma vie et ce n’est pas avec une attitude de guerrier avec les dents serrées que je vais l’atteindre.  

Vivre sans peur, la conclusion

Selon moi, vivre sans peur est impossible et j’en ai plein le dos d’être en guerre, je veux plus de paix dans ma vie et ce n’est pas avec une attitude de guerrier avec les dents serrées que je vais l’atteindre. Mes nouveaux outils devant mes peurs sont maintenant l’accueil et l’acceptation et c’est avec eux que j’ai découvert une nouvelle liberté dans ma démarche de développement personnel. Je vous en reparlerai davantage dans mes prochains articles.  

En fin de compte, nous savons tous profondément que de l’autre côté de la peur, se trouve la liberté. – Mary Ferguson

  Merci pour votre support et vos encouragements, vos commentaires sont toujours les bienvenues. Yannick

Qui suis-je?

Je suis Yannick Delorme TRA, Thérapeute en relation d’aide, je pratique la thérapie par l’ANDC
en bureau à Gatineau, ainsi que la thérapie en ligne par Skype partout dans le monde.Thérapeute en relation d'aide Gatineau
 
Je suis le blogueur derrière Avancer Simplement, un site sur le développement personnel incitant les gens à avoir de bonnes habitudes de vie psychologiques. 
 
Pour en apprendre plus sur les difficulté
qui pourrait vous amener à me consulter, cliquez ici.
 
Vous pouvez me joindre par courriel ici
Par téléphone ou par texte au 819-350-0065
 

De l’aide professionnelle

Si vous vivez des insatisfactions et que vous avez de la difficulté à établir des changements durables en lien avec ces insatisfactions, je peux vous aider et vous accompagner dans ce processus.

Je vous invite à prendre contact avec moi, je suis professionnel, j’ai une excellente écoute, un désir d’aider exceptionnel et mes prix sont compétitifs.

Au plaisir de faire votre connaissance.

 

Shares