Homme sur une montagne ayant le courage de continuer

 

Le courage de continuer…

J’ai vécu un moment extrêmement difficile en 2015. J’ai eu le courage de tenté de relever un défi professionnel important et j’ai échoué. Avec du recul, je suis conscient qu’il y a eu des facteurs extérieurs qui ne m’ont pas aidé à relever ce défit, je suis conscient que les conditions gagnantes n’étaient pas réunies pour que je réussisse, au contraire même. Malgré cette réalité, à cette époque, j’ai pris cet échec et je l’ai retourné contre moi.

J’ai eu l’impression de me faire frapper par un poids lourd. La seule mémoire de cet évènement me vire à l’envers encore aujourd’hui. Le plus dur est ce que j’ai fait de cette expérience. Le sens que je lui ai donné. Je ne me m’arrêterai pas trop longtemps sur cette expérience horrible, mais ce que j’ai envie de vous dire en lien avec ça, c’est que ça m’a jeté à terre à une période de ma vie où je me sentais à mon meilleur.

D’où l’importance d’avoir le courage de continuer.

Pour moi, le courage de continuer s’est manifesté en prenant soin de mon monde émotionnel et par de petits pas quotidiens dans la direction vers laquelle je savais que je devais aller.

Parce que lorsque je suis sortie de cette épreuve, je n’avais pratiquement plus de pulsion de vie, de me réaliser, d’avancer, moi qui a toujours été caractérisé par ce désir d’aller de l’avant (Avancer Simplement).

La clé est dans «le courage de continuer s’est manifesté par de petits pas quotidiens». Ce qui est la raison d’être de mon site web Avancer Simplement.

Psychologiquement, je n’avais plus de motivation, j’étais battu. Ça me touche de le nommer, de le voir en l’écrivant. J’étais déprimé et découragé, mais je connaissais la direction vers laquelle je voulais aller et les actions à poser pour m’y rendre. Je me suis relevé, retroussé mes manches et j’ai Avancer Simplement.

J’ai toujours eu le courage de continuer, malgré tout.

personne ayant un point d'interrogation à la place du visage se demandant comment continuer quand on se sent abattu

Comment continuer quand on se sent abattu?

1- S’occuper de soi, prendre soin de notre monde émotionnel

La première chose à mettre en place est un moyen de prendre soin de soi émotionnellement, parce que si je suis envahi par mon monde émotionnel et que je m’en défends, je vais avoir de la difficulté à m’occuper du reste, je vais avoir de la difficulté à Avancer Simplement.

Pour ma part, deux choses m’ont aidé (et m’aide encore) énormément.

  • Faire de la thérapie
  • Écrire dans un journal

Ça fait des années que je fais de la thérapie et que j’écris dans un journal, la combinaison des deux fait une merveille sur mon monde émotionnel.

Dans l’exemple dont je vous parle, j’avais besoin de thérapie pour m’aider à arrêter de me taper sur la tête face à mon échec ainsi qu’à prendre soin de mes insécurités et mes peurs en lien avec les défis devant moi. Ce que j’ai fait.

⚠️ Prenez soin de votre monde émotionnel… Lecture, écriture, thérapie, discussion avec des amis, groupe de support… Peu importe, trouvez un moyen de vous faire du bien.

 

2- Changer de perspective

Quand je suis sorti de ce travail qui ne me convenait pas, les seules choses que je voyais étaient: mon échec ressent, les gens que j’avais l’impression d’avoir l’impression d’avoir laissés tomber et mon incapacité à m’adapter au défi qui m’avait été donné.

J’étais centré sur ce qui avait mal été et sur mes difficultés. J’ai dû changer de perspective.

J’ai juxtaposé ma réalité actuelle et mes défis à venir.

  • Je suis sur le chômage (j’ai 9 mois de prestations devant moi), j’ai du temps.
  • Je dois monter ma clientèle comme thérapeute.
  • Si je n’y arrive pas, je dois me trouver un travail pour gagner ma vie en attendant d’avoir assez de clients.

C’est ce que j’avais devant moi comme défi à relever.

⚠️ Prenez le temps de sortir de la tempête pour revenir au rationnel. Qu’est-ce qui se passe? Quels sont les enjeux réels? Quelle est la vue d’ensemble de votre réalité actuelle et de vos besoins dans un futur rapproché?

 

3- Déterminer la direction où je veux aller

Facile pour moi, je veux être thérapeute, j’ai 9 mois pour monter ma clientèle suffisamment pour en vivre. C’est ce que je veux faire et c’est mon objectif #1 pour me sécuriser financièrement.

Le fait d’avoir une direction m’aide à sortir de ma tête et à m’enlever du chemin.

⚠️ Trouvez votre étoile du nord. La direction générale vers laquelle vous pourrez vous concentrer.

 

4- Agir, passer à l’action

J’ai par la suite déterminé les petits pas quotidiens que je devais faire, les micros actions qui m’amèneraient à la réalisation de mon objectif et je me suis mis à agir, à Avancer Simplement. Jour après jour après jour.

⚠️ Trouvez une façon de passer à l’action sur une base quotidienne pour vous faire avancer vers vos objectifs. Misez et concentrez-vous sur l’effort que vous mettez et sur la direction vers laquelle vous avancez, les résultats vont venir d’eux-mêmes.

 

deux personne sur une montagne qui sont fier de leur réussite et deux flèches qui signifient qu'il faut aller de l'avant

Le courage de continuer – La conclusion

Comment ça s’est passé?

J’ai continué à m’occuper de mon monde émotionnel le plus régulièrement possible, je me suis centré sur ma vue d’ensemble et sur la direction vers laquelle je voulais aller et j’ai continué à passer à l’action. «Rinse and repeat!»

J’ai réussi à monter ma clientèle suffisamment pour pouvoir vivre de mon métier avant que mes prestations de chômages soient terminées et j’ai réussi à bien vivre de mon nouveau métier par la suite.

Maintenant, j’ai de nouveaux défis devant moi.

Ce n’est pas toujours une question de survie

Heureusement!

C’est facile de savoir que je dois faire preuve de courage et de détermination devant une épreuve importante. Mais quand ma vie se déroule relativement bien. Comment je m’assure de continuer à Avancer Simplement? J’ai besoin d’avoir le courage de continuer si je veux vivre une vie pleine et satisfaisante, sinon, je risque d’avoir une vie confortable, mais plus ou moins satisfaisante

Pour moi aujourd’hui, avoir le courage de continuer, c’est être à l’écoute de mes petites insatisfactions pour continuer de m’occuper de moi, pour continuer à croître, à grandir.

Au moment où j’écris ces lignes, j’ai un mois d’attente pour mes prochaines disponibilités comme TRA, Thérapeute en relation d’aide. J’ai beaucoup de feedback positif de clients qui apprécie mon travail.

En même temps, je ne suis pas pleinement satisfait. Je suis fier de ce que j’ai accompli du côté professionnel comme Thérapeute en relation d’aide. Mais je me rends compte que de voir 25 clients par semaine est extrêmement demandant.

Je sens aussi le besoin de me réaliser d’autres façons.

  • J’ai envie de me réaliser par l’écriture en parlant de mon sujet de prédilection, le développement personnel.
  • J’ai envie de monter ma clientèle en ligne pour pouvoir travailler à distance à temps plein et pouvoir voyager tout en travaillant.
  • J’ai envie de créer des ebooks pour aider les gens de façon concrète et de les vendre sur une boutique en ligne.
  • J’ai envie de créer une section membre pour les lecteurs d’Avancer Simplement

L’humain veut constamment s’actualiser. C’est à dire Avancer, combler ses besoins, se réaliser, c’est inscrit dans notre code génétique et c’est un facteur important pour être heureux.

Alors…

De quoi êtes-vous insatisfait?

Vous sentez-vous comblé dans tous les domaines de votre vie?

  • Votre santé?
  • Vos loisirs?
  • Votre environnement, là où vous habitez?
  • Relations familiale et amicale?
  • Relation amoureuse?
  • Votre développement personnel?
  • Votre développement spirituel?
  • Vos finances?
  • Votre travail, votre carrière?

Nous avons le pouvoir de transformer nos insatisfactions si on décide de s’y appliquer. C’est ce que je vous souhaite. Je vous souhaite le courage de vous sortir de votre situation difficile si c’est ce que vous vivez et je vous souhaite de vous créer une vie passionnante qui vous ressemble par la suite.

N'hésitez pas si vous avez des commentaires, des questions ou des suggestions d'articles que vous ameriez lire, il me fera plaisir de vous répondre.

Au plaisir,

 

Yannick Delorme TRA,
Thérapeute en relation d'aide