Se donner le droit de vivre nos émotions

J’aime beaucoup la citation suivante, elle me rappelle que c’est parfaitement normal de ne pas toujours me sentir bien, ça m’aide à m’aimer malgré les hauts et les bas de la réalité d’être humain avec toutes les émotions que cela comporte.

Tu n’as pas à être positif tout le temps

C’est parfaitement OK de se sentir triste, en colère, agacé, frustré, apeuré ou anxieux.

Vivre des émotions désagréables ne fait pas de toi une personne négative.

Ça fait de toi un être humain.

– Lori Deschene

Pensées VS Émotions

Le positivisme est très populaire de nos jours ce qui fait je peux avoir tendance à confondre pensées négatives et émotions désagréables.

Les émotions ne sont ni positives ni négatives, elles ne sont ni bonnes ni mauvaises, c’est la façon dont je vais les gérer qui risque d’avoir un impact positif ou négatif sur moi, sur ma vie et sur mon entourage.

Le rôle des émotions est de m’aider à m’adapter aux circonstances de la vie en me mettant en contact avec mes besoins.

Si j’évite les émotions désagréables parce que je les juge négatives, je me prive de leur message, je n’ai pas accès à mes besoins et je ne peux donc m’occuper de moi adéquatement.

Il ne faut pas confondre les émotions et les défensives qu’elles peuvent déclencher.

Je peux me sentir impuissant et triste face à une situation particulière. Je peux aussi me victimiser, blâmer et juger l’extérieure pour éviter ce sentir cette impuissance et cette tristesse.

Les émotions sont désagréables, mais elles ne sont pas négatives. C’est difficile de vivre de l’impuissance et de la tristesse.

Les défensives par contre, sont remplies de pensées négatives.

Quand je suis pris dans un schéma de pensées négatives, j’ai besoin de revenir à ce que je vis et de l’accueillir pour pouvoir me faire du bien et m’occuper de moi.

Je t’encourage donc à sortir du jugement de ton monde émotionnel pour voir si tu accueilles ce que tu vis ou si tu t’en défends.