Avoir une visionMon fil, ce qui me rejoint et qui me passionne depuis toujours c’est le changement, avancer pour créer du changement dans ma vie, pour être plus heureux, plus authentique, plus libre de faire ce que j’aime et me réaliser. C’est pour ça aussi que j’ai créé mon blogue sur le développement personnel qui se nomme Avancer Simplement Le pourvoir de l’action au quotidien.

Ce qui me fait triper, c’est d’avoir une vision de ce que je veux et d’avancer pour la concrétiser. Alors, qu’est-ce que je veux? Un meilleur emploi? Démarrer ma business? Avoir plus d’argent? Plus de temps? M’amuser davantage? Avoir plus d’amis? Une meilleure santé? Perdre du poids? Voyager? Une relation saine?

Peu importe, si je veux obtenir ce que je désire dans la vie, avoir une vision claire de ce que je veux et avoir la foi en ma capacité à l’obtenir est la base pour avancer.

Vision et foi: Voir et croire

Avoir une vision demande de la réflexion, ça me demande de me connaitre, ça me demande de prioriser, ça me demande d’essayer et de me tromper, de découvrir ce que je veux et ce que je ne veux pas­, de le raffiner jusqu’à ce que ça soit parfaitement clair pour moi. C’est un processus qui est en perpétuel réajustement.

Avoir une vision doublée de foi en notre capacité à la réaliser se bâtit au fur et à mesure que l’on avance. L’action est donc le catalyseur de la vision et de la foi, sans elle, ça reste du pelletage de nuage. C’est lorsque l’on passe à l’action que l’on reçoit un feedback (échecs, réussite, difficultés, ressources, etc.) de la vie. C’est avec ce feedback que l’on peut ajuster notre vision pour repasser à l’action, c’est une roue qui tourne continuellement.

Avoir une vision

Ciel et poussière

C’est une expression de Gary Vaynerchuk, qui dit en anglais « clouds and dirt ». C’est un principe que j’adore et qui m’aide énormément. Qu’est-ce que « cloud and dirt»? Cette expression signifie de s’occuper de notre vision à très long terme (ciel) et en même temps de s’occuper de notre vision à très court terme, du «day to day» (poussière). C’est que je veux accomplir dans 10-20-30 ans et ce que je veux accomplir aujourd’hui, demain, et cette semaine qui me fera avancer vers ma vision à long terme.

Le long terme me donne la détermination pour avancer aujourd’hui et me sers en même temps de phare pour me guider, le court terme bâtit ma confiance et ma foi en réalisant de petits succès quotidiens. Mes petites réussites nourrissent ma foi en ma capacité à réaliser les grandes. D’où l’importance de ramener mes grands objectifs à de petites actions et de petits dépassements que je peux faire aujourd’hui.

J’ai commencé à avoir une idée de ce que je voulais faire et obtenir dans ma vie il y a 12 ans, j’avais 30 ans, après une remise en question sérieuse suite à un échec amoureux particulièrement souffrant, j’ai pris le temps de m’arrêter et j’ai décidé de changer ma vie. J’ai travaillé à raffiner cette idée, cette image de ce que je voulais, et c’est aujourd’hui que je suis à me lancer dans mon nouveau métier de thérapeute, de conférencier et de blogueur. 12 ans à avancer avec une image de ce que je veux, 12 ans à y croire.

Les pièges en lien avec le thème de la vision et foi.

L’espoir, l’attente, le manque d’action sont les principaux pièges à surveiller. C’est exactement ça qui m’est arrivé au cours de ces 12 ans, il me manquait d’équilibre entre ma vision à très long terme et celle à très court terme, il manquait d’action concrète au jour le jour.

Je ne veux pas nier que j’ai accompli de belles choses dans cette période, mais en même temps, si j’ai un regard honnête sur moi et mon parcours, j’ai eu de la difficulté avec l’action quotidienne, ce qui fait que le processus a été plus long. L’action nous mets en contact avec la réalité, c’est confrontant et ça réveille plein de peurs. C’est difficile de changer d’emploi, de laisser une relation malsaine, de cesser le cycle d’endettement, d’assumer nos rêves avec nos proches et d’en faire des projets concrets. C’est beaucoup plus facile de garder ça loin, plus tard, un jour…

Comme je l’ai dit dans un article écrit récemment, « j’ai le futur facile », c’est le piège dans lequel je tombe le plus facilement, le rêve, garder ça pour «un jour». J’ai besoin d’honnêteté et d’humilité pour me voir dans cette difficulté et me récupérer par la suite.

Avoir une vision de notre avenir et la foi de l’obtenir, la conclusion

  • Vision et la foi sont primordiales pour avancer et obtenir des résultats dans notre vie, peu importe le domaine.
  • Avoir une vision claire avec une foi inébranlable ne donnera absolument à rien si elles ne sont pas conjuguées avec l’action.

Ciel et poussière

  • Travailler à la vision à très long terme en même temps que celle à très court terme.
  • La vision à très long terme me donne la détermination pour passer à l’action dans celle à très court terme, elle me sert aussi de phare pour guider mes actions.
  • Les actions quotidiennes  me donnent un feedback sur mes forces et mes difficultés, ce qui me permet de m’ajuster. Mes petits succès quotidiens alimentent ma foi, ma confiance  et mon estime personnelle.

Avoir une vision et la foi nous demande de nous arrêter pour savoir ce que l’on veut vraiment, et c’est mon but dans l’écriture de cet article, que vous vous arrêtiez pour voir où vous êtes insatisfait et créer du changement dans votre vie. Bonne route. Merci d’être là, merci pour vos commentaires, vos «j’aime» et vos partages, j’apprécie vraiment.

N’hésitez pas à commenter ou à m’écrire si le coeur vous en dit, ça me fera plaisir de vous répondre.  

Shares