L’acceptation est un de mes sujets favoris, j’ai donc décidé de rassembler quelques citations qui pointent vers ce thème si libérateur et transformateur pour moi.

Qu’est-ce que l’acceptation

Acceptation:

Dans le domaine du développement personnel et de la psychologie, l’acceptation est le processus conscient et volontaire de reconnaître et d’embrasser la réalité, les émotions, les pensées et les expériences, qu’elles soient positives ou négatives. Elle est souvent considérée comme une étape cruciale vers le bien-être émotionnel et mental. L’acceptation ne signifie pas nécessairement que l’on est satisfait ou heureux de la situation, mais plutôt que l’on choisit de l’aborder de manière proactive et constructive.

CAPITULER, S’ACCEPTER ET S’AIMER

Tant que l’on veut changer pour pouvoir s’aimer, c’est-à-dire devenir aimable à nos propres yeux, le changement risque de prendre la forme d’un combat interminable.

J’ai toujours voulu être quelqu’un d’autre que moi, je me suis battu sans répit jusqu’à la capitulation, jusqu’à l’acceptation. C’est à ce moment que j’ai commencé à m’aimer, et à changer.

Capituler, c’est simplement arrêter de se battre avec la réalité, se prendre où l’on est maintenant et de s’aimer pleinement et entièrement, là. Puis, regarder nos insatisfactions et travailler à les changer par amour pour soi.

S’aimer et s’accepter c’est sortir du jugement de valeur lié à ce qu’on a de la difficulté à accepter.

« Accepte-toi toi-même d’abord, accepte tout ce que ton être comporte, ses richesses et ses pauvretés ; accepte d’agir tel que tu es : accepte ton lot. »

– Gustave Desbuquois

LE COURAGE D’ACCEPTER

Accepter ne signifie pas se résigner, mais plutôt comprendre et faire face à la réalité. C’est un acte de courage qui nécessite une certaine humilité.

“Le courage, c’est aussi savoir accepter les choses telles qu’elles sont, sans chercher à les changer.”

– Susan Jeffers

PARENTHÈSE SUR LA RÉSIGNATION VS l’acceptation

Qu’est-ce que la résignation?

Résignation:

La résignation est un état d’esprit de passivité et de renoncement, où l’individu se sent impuissant face aux circonstances ou aux émotions difficiles. Contrairement à l’acceptation, la résignation est souvent accompagnée d’un sentiment de désespoir ou de fatalisme. Dans ce cas, la personne peut se sentir comme si elle n’avait pas d’autres options ou comme si toute tentative de changement serait futile. La résignation peut être un obstacle à la croissance personnelle et au bien-être psychologique.

“La résignation est un suicide quotidien.” – Honoré de Balzac

Comprendre la différence entre l’acceptation et la résignation est crucial, surtout dans le domaine du développement personnel et de la psychologie. Voici neuf façons d’expliquer cette différence :

1. État d’Esprit

    • Acceptation : C’est une décision consciente de faire face à la réalité et de travailler avec elle.
    • Résignation : C’est un état d’esprit passif où l’on se sent vaincu et sans options.

2. Proactivité

    • Acceptation : Implique souvent un plan d’action pour améliorer la situation ou s’adapter à elle.
    • Résignation : Manque de volonté d’agir ou de changer les circonstances.

3. Émotions Associées

    • Acceptation : Généralement accompagnée de paix et de sérénité.
    • Résignation : Souvent associée à des émotions négatives comme la tristesse ou le désespoir.

4. Perspective Temporelle

    • Acceptation : Orientée vers le futur et les possibilités.
    • Résignation : Orientée vers le passé et les occasions manquées.

5. Responsabilité

    • Acceptation : Prendre la responsabilité de sa propre vie et de ses choix.
    • Résignation : Tendance à blâmer les circonstances ou les autres pour sa situation.

“En se résignant, le malheureux consomme son malheur.” – Honoré de Balzac

6. Énergie

    • Acceptation : Libère de l’énergie pour le changement et la croissance.
    • Résignation : Draine l’énergie et crée un sentiment d’impuissance.

7. Ouverture

    • Acceptation : Ouverture à de nouvelles expériences et à l’apprentissage.
    • Résignation : Fermeture et réticence à essayer de nouvelles choses.

8. Flexibilité

    • Acceptation : Flexibilité dans l’approche et la capacité à ajuster les plans.
    • Résignation : Rigidité dans la pensée et le comportement.

9. Relation avec Soi

    • Acceptation : Renforce l’estime de soi et la confiance en ses capacités.
    • Résignation : Diminue l’estime de soi et la confiance en ses propres compétences.

“Ce qu’on appelle résignation n’est autre que du désespoir confirmé.” – Henry David Thoreau

L’ACCEPTATION DE SOI

L’acceptation de soi est une étape essentielle pour vivre en accord avec soi-même. Elle implique d’accueillir nos défauts et nos qualités sans jugement.

“L’acceptation de soi n’est pas une question de perfection, c’est une question d’amour inconditionnel.”

– Brené Brown

L’acceptation de soi est plus qu’une simple reconnaissance de qui nous sommes ; c’est un acte courageux d’authenticité. En nous acceptant, nous ouvrons la porte à une vie plus épanouissante et à des relations plus authentiques. Cela nous permet également de faire face aux défis avec une résilience accrue, car nous ne sommes plus entravés par la peur du jugement. L’acceptation de soi est donc non seulement un cadeau que nous nous faisons à nous-mêmes, mais aussi un fondement solide sur lequel nous pouvons construire une vie riche et significative.

L’acceptation et le changement

Accepter ne signifie pas renoncer à toute possibilité de changement. Au contraire, l’acceptation est le premier pas vers le changement.

“Le paradoxe du changement est que si vous ne pouvez accepter vos limites, vous ne pouvez avancer.”

– Carl Rogers

L’acceptation est une ouverture et une reconnaissance consciente de la réalité telle qu’elle est. Cette reconnaissance et cette ouverture créent un espace qui permet de distinguer clairement ce qui peut être changé de ce qui ne peut pas l’être. En acceptant nos limites, nous nous donnons la liberté de concentrer notre énergie sur des actions constructives, plutôt que de rester paralysés par la frustration ou le déni. C’est dans cet espace d’acceptation que le véritable changement prend racine.

L’acceptation et la liberté

L’acceptation nous libère des chaînes du jugement et nous permet de vivre plus librement.

“Accepter ce qui est, c’est être libre.” – Byron Katie

Les pertes et la souffrance font partie d’une vie active et satisfaisante, vouloir s’en couper est futile et paralysant. C’est libérateur d’accepter de perde, et d’accepter de souffrir. C’est ce qui me permet d’avancer jour après jour.

« Pour gagner, il faut accepter de prendre le risque de perdre. »

– Luis Fernandez

« L’amour, le vrai, c’est aussi de comprendre et d’accepter qu’on s’éloigne. » – Jean Ethier-Blais

« La récompense, c’est d’être comblé de tout après avoir accepté de tout perdre. »

– Stéphane Jean

« L’homme heureux est celui qui, acceptant d’être malheureux, ne l’est plus. » – Jules Lemaître

La liberté par l’acceptation est une philosophie de vie puissante qui nous permet de naviguer à travers les hauts et les bas de l’existence avec une certaine sérénité. En acceptant les pertes et la souffrance comme des composantes inévitables de la vie, nous nous libérons des chaînes de l’attente et de la déception. Cette acceptation nous donne la force de persévérer, même lorsque les circonstances sont difficiles. Elle nous offre également une perspective plus large, nous aidant à voir la valeur intrinsèque de chaque expérience, qu’elle soit agréable ou désagréable. En fin de compte, accepter de perdre et de souffrir n’est pas un signe de faiblesse, mais plutôt un acte d’émancipation qui nous permet de vivre pleinement et authentiquement.

ME DONNER LE DROIT À L’ERREUR

Je dirais même que c’est le défi de la vie! L’acceptation pleine, entière et assumée de mon droit à l’erreur me libère de la paralysie du perfectionnisme.

« Le défi du golf, c’est d’accepter d’être imparfait. »

– Jack Nicklaus

Se donner le droit à l’erreur, c’est s’accorder la liberté d’être humain. Cette permission intérieure brise les chaînes du perfectionnisme et ouvre la voie à la créativité, à l’innovation et à la croissance personnelle. En reconnaissant que l’erreur est une partie inévitable et précieuse du processus d’apprentissage, nous nous donnons l’espace nécessaire pour expérimenter, prendre des risques et, finalement, nous améliorer. C’est en errant que nous découvrons de nouvelles voies, que nous affinons nos compétences et que nous devenons plus résilients. Ainsi, le droit à l’erreur est une force qui nous permet de vivre avec audace et authenticité.

PETITESSE ACCEPTÉE DEVIENT GRANDEUR!

« Commencer par s’accepter petit, c’est déjà accomplir un grand pas. »

– Anonyme

L'acceptation nous permets d'arrêter de fuir.

FUIR POUR ÉVITER L’INÉVITABLE

Fuir devant la souffrance est un réflex humain, mais la fuite ne change en rien la réalité, elle nous emprisonne. L’acceptation est la clé de la libération de notre cellule.

« Ce doit être cela la maturité, sentir ses chaînes tout à coup et les accepter parce que fermer les yeux ne les abolit pas. »

– André Langevin

« Un être humain est libre aussitôt qu’il accepte les frontières de son corps et de son esprit. »

– Michel Conte

L’acceptation, ça commence par soi

L’intérieur vers l’extérieur et non l’inverse…

« Tant que vous n’aurez pas accepté qui vous êtes, rien de ce que vous aurez ne vous satisfera jamais. »

– Doris Mortman

L’acceptation de soi est la pierre angulaire de toute forme d’acceptation extérieure. En commençant par nous-mêmes, nous créons un environnement intérieur paisible qui se reflète dans nos interactions avec le monde extérieur. Cette démarche intérieure vers l’extérieur nous permet de vivre en harmonie avec nos valeurs et nos aspirations, plutôt que de chercher constamment l’approbation ou la validation des autres. En nous acceptant pleinement, nous trouvons la clé de notre propre bonheur et de notre épanouissement. C’est un acte d’affirmation qui nous libère des contraintes de la conformité et nous ouvre la voie vers une vie authentique et significative.

NOS DÉFENSIVES

L’humain, juge et condamne pour se défendre de sa souffrance, l’accepter, c’est guérir un peu.

« Aimer est exceptionnel. Ne pas aimer est la règle. Accepter cette règle devrait donner un début de bonheur. »

– Pierre Mérot

Nos mécanismes de défense sont souvent des réactions instinctives visant à nous protéger de la douleur émotionnelle. Juger et condamner peuvent être des moyens de créer une distance entre nous et notre propre vulnérabilité. Toutefois, cette distance est souvent une illusion qui nous empêche de guérir véritablement. En acceptant notre tendance à nous défendre par ces moyens, nous faisons un pas vers une meilleure compréhension de nous-mêmes et vers la guérison. Cette acceptation nous permet de remplacer le jugement par la compassion, non seulement envers les autres, mais surtout envers nous-mêmes. C’est un pas vers un bien-être plus profond et une vie plus authentique.

ACCEPTER QUE JE NE PEUX ACCEPTER POUR L’INSTANT

Laisse le temps au temps de faire son temps…

« L’abstraction, c’est la capacité à accepter de ne pas comprendre tout de suite pour comprendre après. »

– David Constant

Accepter que l’on ne soit pas encore prêt à accepter est en soi une forme d’acceptation. C’est une reconnaissance de notre humanité, de nos limites et de notre processus individuel. Cette prise de conscience crée un espace pour la patience et la compassion envers nous-mêmes. Elle nous permet de comprendre que le chemin vers l’acceptation totale est souvent sinueux et parsemé d’obstacles. En donnant du temps au temps, nous nous offrons la possibilité de grandir, de mûrir et, finalement, d’accepter ce qui était auparavant inacceptable. C’est une démarche qui nous rapproche de la sérénité et de l’équilibre intérieur.

S’OUVRIR À LA RÉALITÉ DEMANDE DE L’ACCEPTER

Perdre et souffrir, encore et toujours…

« Si tu veux goûter au bonheur de la vie, accepte l’inévitable. »

– Pierre Dagenais

« La capacité de se remettre d’une blessure n’est pas fonction de sa profondeur, mais dépend de notre capacité à l’accepter. »

– Anonyme

RÉFLEXIONS ET CITATIONS SUR l’acceptation – LA CONCLUSION

L’acceptation, c’est embrasser la réalité telle qu’elle est, avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses peines. C’est une démarche courageuse qui nécessite de faire face à nos peurs, à nos doutes et à nos insécurités.

C’est un chemin vers la liberté intérieure et l’autonomie émotionnelle. Ce recueil de réflexions et de citations sur l’acceptation nous rappelle que l’acceptation n’est pas une fin en soi, mais plutôt un processus continu qui nous permet de vivre plus pleinement et plus authentiquement. Que ce soit l’acceptation de soi, l’acceptation du changement ou l’acceptation de la réalité, chaque étape nous rapproche de notre véritable nature.

En fin de compte, accepter ce qui est n’est pas renoncer à nos rêves ou à nos aspirations, mais plutôt les accueillir avec une conscience claire et un cœur ouvert.

N'hésitez pas si vous avez des commentaires, des questions ou des suggestions d'articles que vous aimeriez lire, il me fera plaisir de vous répondre.

Au plaisir,

Yannick Delorme
Thérapeute en relation d'aide

J’aime aussi cet article de Colette Portelance, il exprime bien ce qu’est l’acceptation.

Cliquez ici pour aller le lire:

https://www.magazinemieuxetre.ca/article/2020/09/01/l-acceptation-etape-cle-du-lacher-prise