De victime à responsable – Victime = Impuissance

Je suis et nous sommes tous, responsable à 100 % de notre vie. J’ai, pour une grande part de ma vie, été victime, je subissais les évènements et je m’en plaignais. Ma chanson préférée était, « oui, mais, c’t’à cause… » . J’étais en surpoids à cause de toute la cortisone que j’avais consommé, j’étais pauvre à cause de mes patrons, je consommais à cause… J’étais célibataire à cause… J’étais malheureux à cause… À cause, à cause, à cause. Quand on est dans un schéma de victime, on est prisonnier, la faute incombe aux autres, donc on est impuissant.  

 

« Si tu vis de façon irresponsable, tu compte sur les autres pour compenser pour tes erreurs. Personne ne vit de façon irresponsable sur une île déserte. » 

– Nathaniel Branden

 

Négation

La victimisation est une forme de négation, inconsciemment, je ne veux pas être responsable parce que ça me demande d’accepter de souffrir et de faire des efforts, je mets donc la faute ailleurs que sur mes épaules. On doit donc d’abord changer son approche face à la vie.  

 

« Peut-être que le véritable ennemi se cache dans ce que je ne veux pas connaître de moi-même. »

– Guy Finley

 

Spiritualité, humilité

Quand je suis allé en thérapie pour mes dépendances, j’ai eu la chance d’avoir un thérapeute qui avait une approche spirituelle. Voici un aperçu de ce qu’est pour moi la spiritualité.

La spiritualité part du fait que je sais et sens en moi, que je suis plus que tout ce qui est physique et matériel dans ma vie, plus que toutes mes actions bonnes ou mauvaises ou plus que tous mes avoirs, aussi importants ou minimes soient-ils. Chaque être humain est entier en soi, peu importe ses capacités, son passé et ce qu’il fait de sa vie.

Un mode de vie spirituelle est, entre autres, une façon de vivre qui reconnait cette réalité chez moi, chez les autres, et qui favorise l’approfondissement du contact avec cette réalité. La spiritualité c’est aussi d’être en contact avec la réalité à l’aide d’une rigoureuse honnêteté et d’une saine humilité.  

 

« La réalité peut-être effrayante si on la visite peu fréquemment. »

-Auteur inconnu

 

Être humble c’est conscientiser, assumer et approfondir ce que je suis en réalité, ma nature profonde. Ma nature est à la fois, humaine, « faillible », ainsi que spirituelle, « parfaite ». C’est notre nature à tous, les deux pôles, le bien et le mal, la force et son côté obscur, etc. Si je mets des valeurs spirituelles en premier dans ma vie, si je conscientise et approfondis ma nature réelle, le fait que je suis correct tel que je suis, que je suis un humain en cheminement, à la fois «faillible» et «parfait».

Je peux être honnête envers moi-même sans que ça fasse de moi un perdant, je peux voir la réalité telle qu’elle est et y apporter des actions pour la changer vers la direction ou je veux aller. Passer de victime à responsable a été pour moi une expérience libératrice, j’ai pris conscience que c’est moi le capitaine du bateau et que si je veux changer de direction, je n’ai qu’à prendre le gouvernail.  

 

En passant de victime à responsable, je reprends le pouvoir dur ma vie, je reprends la roue du bateau

De victime à responsable, la conclusion

Une saine spiritualité amène l’humilité, qui rend possible l’honnêteté envers soi, envers la réalité. J’affirme que je suis et nous sommes tous, responsable à 100 % de notre vie. Je crois que je peux nuancer légèrement. Je ne suis pas responsable de tout ce qui m’arrive, mais je suis responsable de ma vie à 100 %.

Si je suis victime d’un accident, d’un malfaiteur ou de quoi que ce soit d’autre, je suis bel et bien une victime, par contre je suis toujours responsable de la façon dont je vais réagir à cet événement. Avec cette approche, l’important n’est pas l’endroit où l’on se trouve dans les différents domaines de sa vie, mais bien la direction dans laquelle on avance. 

Je me suis beaucoup jugé dans le côté victime que j’ai longtemps porté, aujourd’hui, c’est plus nuancé, devenir victime est un réflex humain quand on souffre intensément. Le problème avec le fait d’être victime n’est pas que ce n’est pas correct, c’est que tant que je serai victime, je ne pourrai pas changer la situation, je suis impuissant quand je suis victime.

Passe de victime à responsable est la route du changement, du plein pouvoir sur ma vie. Bon cheminement!

Je suis Yannick Delorme TRA, Thérapeute en relation d’aideMD,vous avez aimé cet article? Vos commentaires sont les bienvenues.  

Qui suis-je?

Je suis Yannick Delorme TRA, Thérapeute en relation d’aide, je pratique la thérapie par l’ANDC
en bureau à Gatineau, ainsi que la thérapie en ligne par Skype partout dans le monde.Thérapeute en relation d'aide Gatineau
 
Je suis le blogueur derrière Avancer Simplement, un site sur le développement personnel incitant les gens à avoir de bonnes habitudes de vie psychologiques. 
 
Pour en apprendre plus sur les difficulté
qui pourrait vous amener à me consulter, cliquez ici.
 
Vous pouvez me joindre par courriel ici
Par téléphone ou par texte au 819-350-0065
 

De l’aide professionnelle

Si vous vivez des insatisfactions et que vous avez de la difficulté à établir des changements durables en lien avec ces insatisfactions, je peux vous aider et vous accompagner dans ce processus.

Je vous invite à prendre contact avec moi, je suis professionnel, j’ai une excellente écoute, un désir d’aider exceptionnel et mes prix sont compétitifs.

Au plaisir de faire votre connaissance.

 

Shares