apprendre à être heureux est une aptitude, la travaillez vous?

Ceci est le premier texte d’une série d’articles sur le bonheur. Le bonheur est un sujet vaste et profond, on peut facilement s’y perdre, je vais donc essayer de simplifier l’idée, et tenter de trouver des trucs pour avancer davantage dans sa direction.

 

Apprendre à être heureux

La première caractéristique du bonheur c’est qu’il est une aptitude, Autrement dit, le bonheur ça se travaille. Je peux apprendre à être heureux, de la même façon dont je peux apprendre à jouer de la guitare, ou du piano. Être heureux est une capacité que l’on peut développer.

 

« Ce n’est pas à la possession des biens qu’est attaché le bonheur, mais à la faculté d’en jouir. Le bonheur n’est qu’une aptitude. »

– Bernard Grasset

 

Le jardin

Quand je parle du bonheur, j’aime beaucoup l’analogie avec le jardin, parce qu’elle est très imagée et facile à comprendre. Être heureux demande que l’on y travaille quotidiennement, qu’on encourage le positif et qu’on traite le négatif.

Je dois travailler à l’arroser mon jardin s’il manque d’eau, l’engraisser, mettre des tuteurs aux endroits où ça en exige, etc. Je dois aussi éliminer les mauvaises herbes, et minimiser l’intrusion des insectes et des petits animaux.

 

apprendre à être heureux se fait ici et maintenant, c'est au présent que le bonheur se sème, se cultive et se récolte - Yannick Delorme
 

Y croire…

La deuxième caractéristique du bonheur, on doit y croire. J’ai connu beaucoup de gens très heureux depuis quelques années et j’ai essayé de voir d’où venait tout ce bonheur. J’ai remarqué qu’ils désirent vraiment être heureux, ils ne désirent pas l’être comme de gagner à la loterie, non, ils se lèvent et ils vont le chercher.

Bien des gens malheureux ne se rendent pas compte, mais ils ne croient pas en leur chance d’être heureux et par conséquent, ils ont baissé les bras.

Si tu ne crois pas en ta chance de t’amuser avec un instrument de musique, tu ne te donne  pas la peine de prendre des leçons.

Je vous reparlerai davantage dans les prochains textes, de ces gens heureux que j’ai la chance de côtoyer.

 

Maintenant

La troisième caractéristique du bonheur, c’est qu’il se vit ici et maintenant dans le moment présent. Je sais, c’est un thème cliché et surutilisé, mais c’est aussi la simple vérité.

 

« C’est au présent que le bonheur se sème, se cultive et se récolte »

– Yannick Delorme

 

apprendre à être heureux c'est s'observer, avoir des buts à long terme, une vision

« Sur les flots, sur les grands chemins, nous poursuivons le bonheur. Mais il est ici, le bonheur. »

– Horace

 

Petite formule du bonheur ici et maintenant.

    • Embrasser le positif maintenant…
    • Faire ce que l’on peut pour améliorer le négatif maintenant…
    • Lâcher prise sur ce dont on n’a pas de pouvoir maintenant…
    • Répéter aux besoins.

– Yannick Delorme

 

On a tous des popups de malheur qui nous monte dans la tête, des angoisses, des mauvais souvenirs, des peurs, un discours intérieur négatif, etc. Si on se laisse envahir, les popups prennent toutes la place, et le bonheur lui, va se cacher dans un coin.

Pour ma part, les popups les plus récurent dernièrement sont : « j’serai jamais capable de tout faire pour mon blogue », « bordel que mon écriture n’est pas à mon gout, je ne suis pas à la hauteur », « mon épaule ne sera jamais ok, ça va chier avec ma job », « mon bazou va lâcher », « j’ai de la difficulté avec ma santé, GRRRR »…

 

« Du moment que le bonheur, c’est de vivre, on doit le trouver aussi bien dans la douleur que dans le plaisir et parfois jusque dans l’ennui. »

– Marcel Jouhandeau

 

Quand j’ai une mauvaise journée, je peux agir et lâcher prise des dizaines de fois.
Mais avec le temps, plus je le fais, meilleur je suis, et mieux je me sens.

Le bonheur, apprendre à être heureux, la conclusion.

– Le bonheur ça se travaille c’est une aptitude, c’est comme jouer d’un instrument de musique, plus on en joue et plus on pratique, meilleur on devient. Je suis responsable de mon bonheur d’y travailler, ainsi que d’améliorer mes capacités dans ce domaine. Pour être heureux, il faut le vouloir et croire que c’est possible. Est-ce que je désire vraiment être heureux?

– On doit croire en la possibilité d’être heureux, se lever et avancer dans cette direction.

– Le bonheur c’est maintenant, le malheur aussi d’ailleurs, relevez ce qui est beau et bon maintenant. Ensuite, attelez-vous à ce que vous pouvez faire pour les choses négatives et lâcher prise sur ce dont vous n’avez pas de pouvoir.

Voilà, sur ce, à la prochaine!


Vous avez aimé cet article? Vos commentaires sont les bienvenues.

 

crédit photo  gregw , charamelody et gerlos

Shares